Archives de Catégorie: La photo du jour

La photo du jour : Andrew Ramsay

Andrew Ramsay (archives)

En forme. Andrew Ramsay, cavalier américain de 32 ans basé à Wellington (Floride) mais amené à faire de fréquents séjours sur le continent européen semble dans une bonne passe. A Bromont au Canada, cet élève de George Morris, 132ème au classement mondial, a remporté début août, le Grand Prix qualificatif avec Cocq a Doodle avant de terminer 7ème du Grand Prix comptant pour la Coupe du Monde Nord-Américaine associé cette fois à Stranger 30. Prochaine échéance, le Hampton Classic dans 15 jours. A suivre …

Publicités

Photo de la semaine : Orient Express HDC

jem2c-256_picc

Orient Express HDC et Patrice Delaveau lors des JEM 2014. Cliquer pour agrandir.

La photo du jour : Harrie Smolders

aaaa-HDR

Harrie Smolders à l’occasion du Jumping de Bordeaux

La photo du jour

BostyDiscussion au sommet entre Roger-Yves Bost et Ludger Beerbaum.

Le groom, meilleur ami du cheval

groomMoment de complicité entre Verdi III et le groom d’Eric van der Vleuten,  père de Maikel, à l’occasion du Jumping de Bordeaux.

Jeroen Dubbeldam cavalier de l’année aux pays-Bas

Dub

Jeroen Dubbeldam en selle sur SFN Zenith N.O.P. lors de la finale de la Coupe des Nations de Barcelone 2015.

Pour la deuxième année consécutive, Jeroen Dubbeldam a été élu meilleur cavalier Néerlandais de l’année une distinction qu’il s’est déjà vu attribuer en 2014 et en 2006.

La photo du jour : Fibonacci 17

Finale Barce15D2 061

Fibonacci 17 sous la selle de Mérèdith Michaels-Beerbaum à Barcelone. Cliquer pour agrandir.

Le 21 février 2015, au Winter Equestrian Festival de Wellington, Meredith Michaels-Beerbaum remportait son premier Grand Prix 5* à 1m60 sur Fibonacci 17.

A l’occasion de la finale de la Coupe des Nations de Barcelone ce fils de For Feeling de 10 ans a, une nouvelle fois, fait la démonstration d’une impressionnante aisance sur les barres.

La photo du jour : Gregory Wathelet – Eldorado van Het Vijverhof

B02T2814

Position de sécurité pour Grégory Wathelet sur Eldorado van Het Vijverhof à l’occasion du Derby de La Baule 2015. Le couple terminera à la 9ème place. Cliquer pour agrandir.

La photo du jour : Tiffany Foster et Verdi III

Tif

Tiffany Foster et Verdi III. Cliquer pour agrandir.

16/08/2015 – Fin mai, on apprenait avec surprise que Zigali PS et Verdi III, alors propriété d’Artisan Farms avaient été vendus à l’espagnol Marta Ortega Perez. Avant d’évoluer sous la selle de la canadienne Tiffany Foster avec lequel notamment disputé les JEM de Normandie, Verdi III s’était illustré au plus haut-niveau avec Pius Schwizer.

La photo du jour : Pénélope Leprevost – Nayana

pnlp

Pénélope Leprevost et Nayana – Finale Coupe des Nations- Barcelone 2013 – Cliquer pour agrandir.

Nayana, c’est « notre premier cheval de haut niveau, notre jument de cœur » dit d’elle Geneviève Mégret, la propriétaire du haras de Clarbec qui rappelle que c’est avec cette jument que Pénélope Leprevost s’est classée troisième du Grand Prix de la Coupe du monde à Bordeaux, et a remporté la Coupe des nations (par équipes) à Barcelone, en 2013.

Aujourd’hui Pénélope Leprevost peut s’appuyer sur un remarquable piquet de chevaux. Nayana bien sûr mais aussi Vagabond de la Pomme (deuxième de la finale coupe du monde de Las Vegas), Flora de Mariposa (deuxième par équipes aux jeux équestres de Normandie) sans oublier Ratina d’la Rousserie, 1ère dernièrement du GP du CSI5* de Cannes. Le mythique Mylord Carthago goûte pour sa part une retraite bien méritée.

Outre le fait d’être avec Beezie Madden l’une des deux meilleures cavalières au monde, Pénélope Leprevost incarne une élégance très française et une femme égale des hommes dans la compétition de haut niveau. Comme l’écrivait si bien Jean Rochefort pendant les Jeux olympiques de Londres en 2012 : « Pénélope, c’est un prénom qui attend l’homme ruisselant de sueur jetant négligemment un quartier de sanglier sur une table en Formica. Et elle est le contraire : le risque, le courage, l’osmose parfaite avec les chevaux. (…) Rien n’est plus beau que Pénélope à cheval. Regardez-la bien, c’est un miracle ! Les chevaux un jour lui remettront une médaille. »

Le succès de la Normande c’est celui de toute une équipe, d’un trio de femmes à forte personnalité, totalement complémentaires et réunies par leur respect du cheval. La cavalière bien sûr mais aussi, Geneviève Maigret la propriétaire sans oublier, Julie Martijn, la truculente et attachante groom. A croire que si la femme est l’avenir de l’homme elle l’est aussi du cheval.

La photo du jour : Shane Breen – Farao van T Vennehof

Shane

Shane Breen et Farao van T Vennehof. Cliquer pour agrandir.

La photo du jour : Jos Verlooy

LabauleD1A 217

Jos Verlooy. Cliquer pour agrandir.

A 19 ans, il est l’étoile montante de l’équitation Belge. Sa chute lors des Jeux Équestres Mondiaux de Normandie en septembre 2014 est déjà un lointain souvenir. Deux semaines plus tard il remportait son premier CSI 5*, le Los Angeles Masters. En avril 2015, il terminait 5ème de la finale Coupe du Monde de jumping à Las Vegas. Pas encore 20 ans et déjà un beau palmarès. Le cavalier des écuries Euro Horse (dirigées par son père Axel) est ainsi devenu l’un des piliers de l’équipe nationale Belge en Coupe des Nations.

La photo du jour : Simon Delestre – Qlassic Bois Margot

GPlabaule2 199

Simon Delestre et Qlassic Bois Margot (GP La Baule). Cliquer pour agrandir.

La photo du jour : Timothée Anciaume – Quorioso Pré Noir

GP Airbus 126

Quorioso Pré Noir et Timothée Anciaume (Jumping de Chantilly) Cliquer pour agrandir.

Avec Padock du Plessis et  Olympique Libellule, Quorioso Pré Noir est l’un des trois chevaux de tête de Timothée Anciaume. Si Olympique Libellule traverse aujourd’hui une excellente passe (8ème du GP CSI5* de La Corogne et une très belle 4éme place dernièrement à Bordeaux) le beau Quorioso, moins heureux, reste néanmoins celui qui a permis au cavalier seinomarin de décrocher le titre de champion de France Pro Elite 2014.

Best of 2014 : Kevin Staut – Oh d’Eole

CSI3 Lyon 149

Kevin Staut et Oh d’Eole. CSI3* Lyon. Cliquer pour agrandir.

Confiée par le Haras de Hus à Kevin Staut fin 2013 à la suite de la retraite de Michel Robert, Oh d’Eole porte bien son nom puisque c’est un véritable courant d’air au regard des nombreux cavaliers qui l’on eut à un moment sous leur selle ou dans leur écurie (Yoann Levot, Pénélope Leprevost, François Mathy, MacLain Ward, Marc Bettinger).

Avec le numéro 1 Français, cette belle jument noire pangarée s’est régulièrement classée en 2014 dans les épreuves internationales du circuit 5* et a notamment remporté le petit Grand Prix du CSI 5* de Shanghai particulièrement bien doté (90 153 €). Au final, sur 2014, cette fille de Kannan et Eole des Bruyeres aura accumulé 182 781 € de gains.

Fin octobre on apprenait la fin de la collaboration entre Kevin Staut et le Haras de Hus. Le Belge Grégory Wathelet est le nouveau cavalier de cette jument âgée désormais de 13 ans. Pour un temps seulement puisque l’objectif fixé par Xavier Marie, le prorriétaire du Haras de Hus, est sa commercialisation.

Best of 2014 : Patrice Delaveau-Ornella Mail HDC

Chantvend2 084

Patrice Delaveau et Ornella Mail HDC – Jumping de Chantilly – Cliquer pour agrandir

L’œil est vif, le toupet en bataille et la queue digne d’un rotor d’hélicoptère. Ce cheval atypique à fort caractère et à la croupe légère, mais si attachant paraît-il au boxe, c’est Ornella Mail*HDC. Née en 2002 au Haras de Brullemail elle a été acquise en 2011 par le Haras des Coudrettes.

Sur la saison 2014, Ornella Mail a enregistré 76 524 € de gains sous la selle de son cavalier Patrice Delaveau avec notamment une victoire fin juin dans le Grand Prix du CSI 2* de Caen au stade d’Ornano (qui faisait office de répétition générale pour le CSO, 58 jours avant le début des JEM) et une deuxième place dans le GP de Saint-Lô en octobre (vidéo). A noter également une très rentable 4ème place dans la Gucci Gold Cup (1m60) du Paris Eiffel Jumping (CSI5*).

Best of 2014 : le moment de solitude de Pénélope Leprévost

JEM4a 265

La classe en toute circonstance. Seuls quelques grains de sable trahissent la chute dont vient d’être victime Pénélope Leprévost. Cliquer pour agrandir.

Mauvais souvenir. Pénélope Leprévost se souviendra sans doute longtemps de sa chute sur la rivière lors de la première manche de qualification pour la finale à quatre du saut d’obstacle des Jeux Équestres Mondiaux. Il s’en était suivi un long moment de solitude, lorsque la normande, éliminée du classement individuel, a dû, devant son public, traverser la moitié de la carrière pour regagner le bord de piste.

JEM4a 253

Spectaculaire mais sans gravité pour l’excellente Flora de Mariposa et Pénélope Leprévost

L’histoire se termine néanmoins bien puisque Flora de Mariposa s’en sort comme sa cavalière sans séquelle.

 

Best of 2014 : Reed Kessler – Ligist

CSI3 Lyon 187

Reed Kessler & Ligist (CSI3* Lyon 2014) Cliquer pour agrandir.

 

La photo du jour : Embassy II

equita14nob 385

Embassy II – CSIW Lyon 2014 –

Difficile de ne pas succomber au charme d’Embassy II.  Force, souplesse, respect… le bel étalon noir est un concentré de qualités. Monté par Hans-Dieter Dreher depuis 2011, le couple enchaîne   depuis les très belles performances aussi bien en extérieur qu’en épreuves indoor. En 2012, Embassy II a été consacré meilleur cheval de saut d’obstacles en Allemagne.

La photo du jour : VDL Bubalu et Jur Vrieling

JEM2E 005

Jur Vrieling et VDL Bubalu -JEM 2014-

Ils sont assurément la révélation de cette année 2014. Le cavalier néerlandais Jur Vrieling et son étalon fils de Baloubet, VDL Bubalu. Piliers de l’équipe des Pays-bas, ils ont très largement contribué par leurs parcours sans pénalité à l’écrasante domination de la couleur Orange à Caen et à Barcelone.

Relativement mal connu en France, le couple a pourtant un très beau palmarès notamment, une médaille d’argent par équipe aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Bon sang ne sachant mentir Jur, couronné champion des pays-Bas en 2008 et 2012, est le fils de Jan Vrieling un ancien champion équestre néerlandais.

On apprenait aujourd’hui, avec une certaine surprise, qu’à l’issue de cette saison exceptionnelle et au sommet de sa forme, l’étalon de 14 ans allait goûter une retraite sportive bien méritée.

Une cérémonie d’adieux au public devrait se dérouler à l’occasion du CSI d’Amterdam, début 2015.

 

Orient Express HDC : cheval de coeur, cheval au grand coeur

DEL

Deux cavaliers en particulier cette semaine n’ont eu de cesse de tresser des louanges et de rendre hommage à leur monture : Beezie Madden en référence à son fidèle Cortes C et Patrice Delaveau avec Orient Express HDC. Si l’étalon fils de Quick Star est assurément le cheval de coeur du cavalier français, il est aussi un cheval au grand coeur, ce qui renforce toute sa qualité. A propos des deux tours de samedi, le cavalier français a répété en boucle aux médias que son cheval « avait mis son coeur sur la piste » et, « tout fait pour ne pas toucher les barres » malgré parfois des situations désagréables.

La photo du jour : Pedro Cebulka

Pedro

Excentrique mais très professionnel, Pedro Cebulka est l’incontournable maître des cérémonies des plus grandes compétitions équestres comme ici, aux JEM.

La photo du jour : Emanuele Gaudiano et Cocoshynsky

gaudiano

Le bouillonnant Italien Emanuele Gaudiano à l’assaut du château de Guillaume le conquérant sur Cocoshynsky (Cornet Obolensky x Popcorn) – JEM-

La photo du jour : Glock London – Gerco Schröder

JEM2E 162

Pour le pire et le meilleur. Un vrai couple rendu encore plus fort par les menaces avortées de séparation. Et toujours aussi performant !

La photo du jour : Kent Farrington, cavalier affûté

kent

Kent Farrington et Waomi, KWPN de 11 ans par Lupicor et Boréas (LGCT de Chantilly)

Kent Farrington a remporté le Grand Prix CSI3* des Stephex Masters qui se courait ce week-end en Belgique (Wolvertem). Le numéro 5 mondial s’est imposé sur Willow, un KWPN gris de 11 ans par Guidam. Kent Farrington qui connaît actuellement une très bonne passe, participera la semaine prochaine aux épreuves de jumping des JEM en selle sur Voyeur.

La photo du jour : le sourire de Beat Mändli

Souriant et abordable, c’est bien Beat Mändli !

On ne devrait plus présenter Beat Mändli (44ans). Ce multi champion de Suisse au palmarès étoffé a gravé son nom sur les tablettes de l’histoire du sport en remportant la Coupe du Monde de 2007 sur Idéo du Thot.

Beat a remporté son premier concours de saut d’obstacles à l’âge de dix ans mais, selon l’anecdote, il est tombé de cheval lors du tour d’honneur. Un vrai traumatisme. Il ne remonte à cheval que dix-huit mois plus tard à l’âge de douze ans. Elève brillant, diplômé d’une école de commerce, il choisit toutefois de partir chez Ted et Liz Edgar pour faire de l’équitation son métier. Il fait ses débuts en compétition internationale en 1984. Se succéderont à partir des années 1995 des participations dans tous les événements majeurs : Coupe du Monde, Championnats d’Europe, Jeux Olympiques …

Présenté comme un puits de science, Beat est considéré comme un excellent coach. Il est ainsi entraîneur de l’équipe Suisse de saut d’obstacles lorsque celle-ci remporte une médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008. Steve Guerdat et Ben Maher ont également fait appel à ses services.

Début 2014, la jeune cavalière américaine Katie Dinan, met un terme à sa collaboration avec McLain Ward et sollicite les conseils du Suisse. Beat choisit l’expatriation mais perd au passage son piquet de chevaux. Paul Bücheler, le propriétaire, refuse en effet que ses chevaux partent Outre-Atlantique. C’est donc sur des montures de Katie Dinan que Beat poursuit aujourd’hui sa carrière sportive.

La photo du jour : balade sud-américaine

Chantsam1 001

Doda de Miranda et Rodrigo Pessoa – LGCT Chantilly

La photo du jour : Ben Maher – Diva II

 

Ben Maher – Diva II (AOHS 2014)

On n’est pas numéro deux mondial par hasard. Ben Maher, ici sur Diva II, une fille de Kannan, sait dans une épreuve de vitesse, mettre les bouchées doubles entre le dernier obstacle et la ligne d’arrivée. Admirez au passage le regard panoramique du Britannique, focalisé sur le chronomètre.

La photo du jour : Marcus Ehning – Cornado NRW

Marcus Ehning et Cornado NRW - AOHS 2014

Marcus Ehning et Cornado NRW – AOHS 2014

Avec Cornado NRW, le Maître Allemand Marcus Ehning forme plus qu’un duo performant, un véritable couple déjà mythique alliant puissance, souplesse et précision. Un régal à chaque prestation dont on ne se lasse pas.

La photo du jour : Edwina Tops-Alexander / Ego van Orti

Image

Edwina Tops-Alexander et Ego van Orti

Épouse de Jan Tops le richissime marchand de chevaux et propriétaire du circuit de jumping le plus doté de la planète, le Global Champions Tour, Edwina Tops-Alexander est l’une des meilleures cavalières au monde. L’Australienne a trouvé avec Ego van Orti, un puissant hongre de 10 ans bien né,  un digne successeur à Itot du Château qui fera ses adieux à la compétition sur le Champs de Mars début juillet lors du Paris Eiffel Jumping. Le couple prenait ce week-end la 5ème place du GP de Cannes, confortant ainsi la première place d’Edwina au classement général du Longines Global Champions Tours.

La photo du jour : Saer Coulter-Springtime

Image

Saer Coulter – Springtime

Parmi la trentaine d’heureux élus invités à participer au Athina Horse Show de Saint-Tropez, trois américaines. Laura Kraut, la doyenne (48 ans) accompagnée d’une partie de la jeune garde US en la personne de Reed Kessler (20 ans) et Saer Coulter (23 ans). Deux jeunes filles bien nées question fortune mais dotées d’une véritable force de caractère qui les a conduit à venir s’entraîner en Allemagne. Si Reed Kessler est l’élève aussi douée qu’appliquée de Marcus Ehning, Saer Coulter (photo) travaille elle avec Markus et Meredith Beerbaum. Alors certes les deux jeunes femmes n’ont pas fait de classement majeur à Saint-Tropez (hormis une 7ème place pour Reed Kessler dans la 1m50 du samedi) mais, la fluidité et la précision de leur monte ont fait le bonheur des spectateurs présents.

La photo du jour : Kent Farrington / Voyeur

Kent Farrington

A 33 ans, Kent Farrington, n°5 mondial, sera le seul concurrent américain au CSIO 5* de La Baule. Cet originaire de Chicago dont la légende affirme qu’il décida à huit ans de monter à poney après avoir trouvé une photo de sa mère sur un cheval pourra néanmoins compter sur trois montures dont deux très performantes : Blue Angel et Voyeur. Avec ce dernier, il remportait de façon magistrale la deuxième épreuve de la Coupe du Monde de Lyon (photo).

 

La photo du jour : Ashlee Bond/Agrostar

Le sourire de la belle américaine Ashlee Bond sur Agrostar (Argentinus x Lupine) 5ème du GP CSI3* de Lyon. Cet étalon de 10 ans précédemment monté par Richard Spooner est un véritable performer malgré son mètre 60. Sa petite taille est largement compensée par une densité musculaire et une énergie qui en font un véritable « ressort sur pattes ».

ashlee

La photo du jour : Luciana Diniz / Cassius 56

La douceur féminine en équitation n’est pas une légende. Modèle de douceur et de précision, Luciana Diniz est toujours prompte à récompenser son cheval. Comme ici à la fin de son tour lors du GP CSI3* de Lyon avec Cassius 56 (Cantaro x Aloube), un hongre de onze ans arrivé seulement depuis le mois de février dans ses écuries.

CSI3 Lyon 328