Beezie Madden, reine d’un jour, reine toujours

BM

Beezie Madden et Breitling LS

Il est 17h44 dans l’enceinte de l’AccordHotels Arena quand retentit l’hymne américain. L’important contingent venu d’outre-Atlantique (11 qualifiés) a fait fort. Trois de ses cavaliers sont dans le quatuor final. Si McLain Ward (Azur HH) reste au pied du podium, Devin Ryan (Eddie Blue) et Beezie Madden (Breitling LS) montent respectivement sur la deuxième et la première marche. Henrick von Eckerman et son inséparable Mary Lou sauvent l’honneur du vieux continent mais doivent se contenter de la 3ème place. Tout un symbole. Quant aux Français, c’est un rendez-vous raté. Faute peut être d’en avoir fait un objectif premier. Bosty cependant n’a pas à rougir. Il finit 13ème avec une jument, Sangria du Coty,  un peu émoussée (voir son analyse ici).

Du côté des représentants de la bannière étoilée, on ne cache pas sa satisfaction. Ce succès tombe bien pour un pays qui accueillera en septembre prochain les Jeux Equestres Mondiaux à Tryon en Caroline du Nord. L’organisation est prête et de toute évidence les compétiteurs aussi.  « C’est une semaine exceptionnelle pour les Américains, puisque nous sommes trois dans le top quatre de cette finale. Devin a un cheval encore jeune et McLain est à nouveau au top » déclare Beezie Madden en prenant soin de placer le collectif au-dessus de son succès personnel.

« Je suis très heureuse d’avoir remporté ce championnat, un deuxième titre c’est plutôt exceptionnel » poursuit l’icône du saut d’obstacles américain peu encline à parler d’elle même, préférant évoquer les autres. Son équipe, son mari, sa propriétaire (Abigail Wexner) et bien sûr, son cheval. « Aujourd’hui, Breitling participait à son premier championnat, et je dois dire que je ne m’attendais pas à gagner. Il a toutefois prouvé qu’il était parfaitement au niveau et qu’il est capable de briller en championnat. Cela a pris du temps de remplacer Simon et Cortes, mais c’est finalement arrivé plus tôt que prévu. »

Satisfaction également mais beaucoup de fierté pour Devin Ryan. « Être deuxième derrière Beezie, c’est déjà une très belle place. Je courrais ici mon premier championnat, et c’est une fierté immense d’avoir hissé haut le drapeau américain avec Beezie« . Eddie Blue, son partenaire de seulement 9 ans a fait sensation par son incroyable respect de la barre. Un tel niveau de qualité devrait permettre à son cavalier de poser quelque temps ses valises au plus haut-niveau.

BM2

Du côté en revanche d’Henrik Eckermann, la déception est visible.  »J’aurais préféré signer un double sans-faute aujourd’hui ! Evidemment. Sans cette faute, j’aurais été au barrage contre Beezie. Mais avec des si… « Le Suédois, en vrai compétiteur, n’a pas de mal à reconnaître la suprématie de la cavalière américaine. « Beezie a été fantastique durant toute la semaine » souligne-t-il.

Le constat est largement partagé. A Bercy cette semaine, l’Américaine était vraiment trop forte.

Le classement complet de l’épreuve, ici.

 

Publicités

Publié le 15 avril 2018, dans Actualités, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :