Ciao, Quito

JEM4C 057

Eric Navet lors de son apparition aux JEM de Normandie

Quito de Baussy s’est éteint paisiblement mardi 6 octobre dans la soirée à l’âge de 33 ans, dans cette Normandie qui l’a vu naître. Avec le crack, c’est la parenthèse d’une époque dorée de l’équitation française qui semble se refermer.

Il y a un an à peine les spectateurs présents au stade Michel d’Ornano de Caen et avec eux les millions de téléspectateurs qui suivaient les épreuves de jumping des Jeux Equestres de Normandie avaient eu, au moins les plus anciens, l’immense plaisir de revoir Éric Navet, en guest-star, venir dire quelques mots au micro. Plus que l’apparition furtive du fils prodigue du jumping français contraint de s’exiler aux USA faute d’une reconnaissance méritée de son immense talent, il faut voir dans cette attention délicate des organisateurs, un juste retour des choses.

Si les Jeux équestres mondiaux 2014, ont été les premiers à se dérouler en France, la première édition remonte elle à 1990, aux Jeux de Stockholm. Éric Navet en était revenu médaillé d’or en individuel et par équipe associé à Quito de Baussy, né seulement huit ans auparavant à l’élevage familial.

Il ne faudrait pas oublier de rendre hommage à celui qui est à la base de ce qui allait devenir un couple mythique du jumping international. Car il n’y a pas de performance sportive sans au départ un éleveur.

Quelques semaines après les JEM de Normandie, on apprenait la disparition à 91 ans d’Alain Navet, père d’Éric, de Sylvie (juge internationale en saut d’obstacles) et de Thierry. Alain Navet était l’archétype de cette génération d’éleveurs cavaliers qui ont contribué au développement du cheval de sport à travers des élevages dont les affixes font encore rêver.

Il eut le bonheur de voir avec Quito de Baussy, les couleurs de son élevage portées au plus haut niveau. Quito restera en effet pour l’histoire, au -delà de ses nombreux classements et victoires en épreuves nationales et internationales, l’étalon aux six médailles (bronze par équipe aux JO de Barcelone, 2 d’or aux JEM de Stockholm, argent par équipe aux JEM de La Haye, or en individuel aux championnats d’Europe à La Baule et bronze par équipe aux Europe à Gijon).

Ciao, Quito.

Publicités

Publié le 7 octobre 2015, dans Actualités, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :