La FEI reconnaît que Steve Guerdat n’a pas dopé ses chevaux

GPlabaule1 947

Champagne pour Steve Guerdat

Champagne ! Un épisode pénible et douloureux se clôt pour Steve Guerdat. Sur la base des preuves concluantes et détaillées fournies par le champion olympique, la FEI a reconnu aujourd’hui dans un communiqué que les contrôles anti-dopage positifs de Nasa et Nino des Buissonnets étaient liés à une contamination alimentaire due à des graines de pavot somnifère. La FEI relève également qu’il n’existe aucune preuve d’un comportement fautif de la part du cavalier.

Dans de telles circonstances, le mot de la fin doit revenir au principal intéressé qui n’a pas manqué de réagir sur son site officiel. «Je suis ravi d’avoir été complètement réhabilité et lavé par la FEI et le Tribunal de la FEI de tout soupçon de dopage. Je suis heureux et satisfait que les preuves que j’ai apportées au dossier confirment en tous points que les circonstances de la contamination alimentaire étaient exceptionnelles et que nous cavaliers, avons agi en tout temps de manière très professionnelle et diligente, sans aucune négligence ou de manière intentionnelle. Pour moi, le bien-être de mes chevaux est la priorité absolue dans mon travail au quotidien en tant que détenteur de chevaux et de cavalier de saut d’obstacles. La décision des juges est extrêmement importante pour moi, cela signifie que mes chevaux et moi pouvons enfin à nouveau concentrer toute notre énergie sur les aspects purement sportifs ».

Steve Guerdat souhaite toutefois que toutes les leçons soient tirées des soupçons qui l’ont injustement accablé. « Nous, cavaliers de saut d’obstacles, avons des devoirs de diligence à remplir dans la lutte antidopage, pour le bien-être des animaux et dans notre propre intérêt et celui des sports équestres. Je suis tout à fait d’accord avec la ligne de la FEI dans la lutte antidopage et je me suis toujours prononcé clairement en sa faveur en tant que sportif et détenteur de chevaux. Cependant, il apparait évident aujourd’hui que les personnes responsables devront réfléchir à la manière d’optimiser la procédure et les lignes directrices valables actuellement afin qu’à l’avenir un soupçon non prouvé de faute du cavalier, comme dans mon cas, soit traité de manière approfondie avant que des accusations injustifiées – avec les conséquences pour la réputation de la personne concernée qu’elles engendrent – ne soient rendues publiques.»

Publicités

Publié le 28 septembre 2015, dans Actualités, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :